Le Filage

Le filage est une technique qui consiste à transformer des fibres textiles en fil, en leur faisant subir deux opérations ( la torsion et l’étirage ) , à part certaines civilisations des tropiques et des régions polaires, l’homme a su, depuis la préhistoire, travailler les poils d’animaux et les fibres végétales pour en faire des cordes ou des fils de différentes épaisseurs, la technique de filage la plus simple ne requiert aucun instrument car il suffit de rouler les fibres entre les doigts ou contre la cuisse et ce procédé est encore employé dans certaines parties du monde pour faire des nattes, des sièges ou des semelles mais la plupart des fibres sont traitées plus finement et, pour exécuter ce travail à la main, il existe divers instruments.

Les plus simples des instruments de filage, et sans doute les plus anciens, sont le bâton à filer, au bout arrondi, et le crochet à tordre, sorte de hameçon grossier et ces deux instruments représentent des méthodes divergentes par lesquelles on obtient des résultats différents.

Les matières à fibres courtes, comme la petite laine des moutons primitifs, par exemple, requièrent en effet une technique de filage et des instruments autres que ceux qu’on emploie pour le filage des fibres plus longues, comme le lin ou certaines laines.

Tous les instruments de filage suivent l’un ou l’autre de ces principes de base :

Selon la première méthode, celle du bâton à filer et de tous les fuseaux posés, les fibres sont enroulées en spirale vers la pointe du fuseau car, en faisant tourner le fuseau, on fait glisser les spires de la mèche qui subit ainsi une torsion, sans être soumise à aucune tension durant le travail et cette technique est bien adaptée au filage des fibres courtes qui ont subi une première parallélisation par le cardage : elle produit un fil doux, duveteux et isolant, le fil cardé.

Selon la seconde méthode, utilisée avec le crochet à tordre et tous les fuseaux de type suspendu, les fibres sont étirées avant d’être tordues par le mouvement circulaire du fuseau et gardent ainsi au cours du filage, l’orientation longitudinale et parallèle conférée au préalable par le peignage et cette méthode donne un fil solide, lisse et ferme, le fil peigné.

Les deux appellations « peigné » et « cardé » s’appliquent couramment à la laine mais peuvent qualifier d’autres fils textiles, le coton par exemple et, la parallélité des fibres, obtenue d’abord par le cardage, puis par le peignage, est un facteur de qualité majeur.

Un autre élément important du filage est le sens de la torsion dont on file vers la droite ou vers la gauche et on dit des fils qu’ils ont subi un torsion « en S », lorsque la ligne de torsion suit le biais de la lettre S et, à l’inverse, les fils sont dits « en Z », lorsque la ligne de torsion suit le biais de la lettre Z et une tradition ancienne veut qu’on file les fils cardés en Z et les fils peignés en S.