Le Lavage

Les fibres fraîchement coupés sont remplies de suint, ce qui leurs donnent un toucher gras et une odeur forte, il faut donc les laver.

La quantité de suint et d’impuretés présents dans les fibres tondues peut aller jusqu’au 2/3 de son poids et dans les Alpes, il n’est pas rare de trouver des résidus de charbon dans les fibres.

Après la tonte, les toisons sont roulés en balles ( de 170kg de moyenne ) pour être acheminées vers les centres de vente.

Naturellement grasses, les toisons retiennent poussières et débris végétaux , aussi cette laine, dite laine brute, est-elle d’abord lavée et séchée.

Les phases pour laver les fibres fraîchement coupés sont :

  1. Le trempage ( pour enlever le maximum de terre ) 
  2. Le dégraissage ( récupération de la suintine ) : consiste à séparer la suintine ( constituant de la graisse ) à la récupérer ( dissolution à l’eau froide du suint ou centrifugation de la lanoline ), la graisse, une fois raffinée, peut être utilisée en pharmacie et en cosmétique pour sa lanoline ( attention : à l’état brut, la lanoline peut être cause d’allergies et d’eczémas ) et lors du dégraissage, on veille à ne pas retirer complètement la graisse : 1% en poids est laissée dans les fibres pour qu’elles puissent être travailler et éviter les phénomènes d’ électricité statique, gênantes pour le cardage.
  3. Le lavage : les fibres sont d’abord trempés dans de l’eau froide toute une nuit, on utilise souvent une planche à laver, disposée prés d’un bassin alimenté en permanence par l’eau de source et on tape de temps en temps sur les fibres avec un battoir pour enlever les impuretés.
  4. Le rinçage est abondant avec de l’eau froide.
  5. puis vient la phase de sèche ( ni trop ni trop peu – si elle est trop sèche, cela entraîne de gros problèmes en carderie à cause de l’électricité statique et si elle est trop humide, les matières végétales vont se dérouler et partir avec le ruban, la carde ne pourra faire son travail, éliminer les matières végétales en plus de paralléliser les fibres ).

La graisse, ou suint, est récupérée et raffinée, pour être utilisée en pharmacie et dans la fabrication des produits de beauté sous le nom de lanoline, toutefois, toute la matière grasse n’est pas enlevée et une infime partie est laissée sur la fibre, sinon elle serait impossible à travailler ( laine décreusée d’où électricité statique et problèmes en carderie ).